Biographie

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on VKPin on PinterestShare on TumblrEmail this to someonePrint this page

Christiane est née en Algérie, au bord de la Méditerranée, dans la douceur et la tranquillité d’un village de pêcheurs, Béni-Saf, baigné de lumière.

village_pecheurElle a grandi dans ce mélange de culture européenne et maghrébine. Elle subit de plein fouet les effets de la guerre d’Algérie. A 18 ans, elle quitte son pays natal, et doit faire face à une nouvelle vie.

Son attirance pour la peinture s’est manifestée dès son plus jeune âge. Son entourage, famille, professeurs, ont toujours été surpris par sa facilité à dessiner et à créer des paysages imaginaires avec simplement des crayons de couleur ou les assortiments de peinture pour enfants. C’était déjà la manifestation de ses dons artistiques.

ruizjancovicjeuneDès l’âge de 14 ans, sa passion pour la peinture lui fait connaître en Algérie un peintre espagnol, exilé de son pays après la guerre civile. Les cours assidus qu’elle suit, pendant plus de trois ans, auprès de cet artiste, lui permettent de mettre en évidence, ses dons de grande coloriste, et sa maîtrise des formes, qui donnent à son œuvre d’aujourd’hui, tant d’originalité.

Elle apprit ainsi la composition, les valeurs, le jeu de lumière. Son professeur lui conseille de travailler à partir des œuvres des maîtres anciens et de copier inlassablement les tableaux vus dans les musées.

Ruiz-Jancovic_webAdulte, mère de famille, et responsable d’un service dans l’administration, elle trouve toujours des moments à consacrer à la peinture. Elle excelle dans la reproduction d’oeuvres de peintres impressionnistes, dont elle fait don à son entourage. Ses enfants élevés, ce n’est qu’en 1989 qu’elle peut se consacrer vraiment à sa passion.
Elle abandonne définitivement les copies de Maîtres.

Thèmes principaux : Villes abstraites, Cités, paysages marins, symbolisme figuratif dont le personnage principal, est la femme, la femme voilée, héritage de ses souvenirs d’enfance.

C’est alors que des amis artistes, la convainquent de présenter ses oeuvres au public. En 1992, elle participe à sa première exposition de groupe au Grand Prix de Deauville, où elle obtient déjà, le 2° grand Prix du Salon en nouvelle figuration.

Invitée pour une exposition personnelle à Marly-le-Roi, en 1993, elle présente une douzaine de toiles. Deux jours après l’ouverture de l’expo, les 12 tableaux sont volés et jamais retrouvés. Sa carrière commence vraiment à partir de ce moment-là

Regarder dans le Miroir de l'Ame et y Voir l'Agitation Humaine